aller au contenu

Cookies sur les sites web de l'UE

Nous utilisation les cookies dans le but unique d'améliorer votre experience sur notre site. Si vous continuer sans changer vos paramètres vous recevrez des cookies ou changer vos paramètres cookie à tout moment.

Continuer
 
 
 

Lauréats 2008


    
    
    

PREMIER PRIX

«Students Without Boundaries»

Le programme «Étudiants sans frontières» («Students Without Boundaries») réunit chaque année 135 étudiants de Slovaquie, de Roumanie, d'Ukraine et de Serbie, qui participent à des ateliers visant à renforcer leurs compétences de leadership. Ce programme encourage les échanges d'expériences entre étudiants sur des questions telles que les chances qu'offre l'Europe en termes d'éducation, l'élargissement de l'UE et les fonds communs. Durant les deux semaines que dure le stage, les étudiants partagent également leur héritage culturel. Ils retournent alors chez eux et continuent en ligne cet échange d'expériences et ce renforcement des liens communautaires.
Le stage d'été propose un atelier sur les droits de l'homme et d'autres sur l'histoire, en vue de développer une conscience commune de l'identité et de l'intégration européennes.
Les participants sont sélectionnés sur la base d'un essai qu'ils doivent rendre sur différents sujets chaque année, tels que «2008, année européenne du dialogue interculturel». Les participants ont l'occasion de présenter leurs essais durant les ateliers en vue d'engager une discussion sur les enjeux actuels. Des représentants de cinq pays coopèrent à la procédure de sélection.
La volonté de l'UE de bâtir une communauté sans frontières se retrouve dans l'objectif poursuivi par le programme «Students Without Boundaries»: des membres issus de la jeune génération des États membres de l'UE et des pays candidats et candidats potentiels mettent en pratique le vivre-ensemble en tant que communauté européenne au sein de l'Europe multiculturelle. Ce camp fait donc office de forum visant à inculquer les valeurs européennes auprès des jeunes leaders, et notamment la compréhension culturelle, ethnique et religieuse.
Le programme «Students Without Boundaries» est un exemple à suivre pour la coopération européenne, en raison de ses efforts en faveur de l'intégration européenne: au terme du programme d'été, les étudiants rentrent chez eux et intègrent leurs communautés locales dans le programme.
Les participants aux éditions précédentes, à savoir 1 500 étudiants issus de cinq pays, forment aujourd'hui une communauté, la «famille Rákóczi», laquelle présente des exemples pratiques du vivre-ensemble européen en tant que communauté unique et fait également office de communauté en ligne, en tant que forum sur la création d'emplois, les demandes collectives de fonds, les projets d'éducation et les questions juridiques.

 

DEUXIÈME PRIX

«London Festival of Europe»

Le «London Festival of Europe» a lieu chaque année et propose pendant deux semaines des conférences, des débats et des événements artistiques publics et gratuits dans des endroits qui comptent parmi les plus prestigieux de Londres. Il encourage les jeunes et les moins jeunes à s'impliquer dans les affaires européennes et célèbre les cultures européennes. Il fait intervenir un large éventail de partenaires, notamment la London School of Economics, la TATE Modern, le Chelsea College of Art and Design, le Federal Trust, opendemocracy.net, cafebabel.com, l'Institut français et le Romanian Cultural Institute.
La première édition de ce festival a eu lieu en mars 2007 pour commémorer le 50e anniversaire du traité de Rome. Les dix événements organisés ont attiré plus de 1 500 personnes, dont 250 pour le débat principal sur les valeurs de l'Europe, le 25 mars, jour même de l'anniversaire.
Le festival est né à l'initiative de Lorenzo Marsili et Niccolo Milanese et son équipe est composée de 11 jeunes issus de 9 pays européens différents, tous bénévoles et œuvrant dans un esprit de devoir civique et d'aventure. L'équipe est actuellement dirigée par Ségolène Pruvot. L'équipe du festival est active tout au long de l'année dans différents endroits et par l'intermédiaire de différents médias, en voyageant au complet en Europe assez fréquemment. Le festival encourage activement les contacts avec les sociétés estudiantines au Royaume-Uni et à l'étranger et stimule activement les initiatives prises par d'autres jeunes.
Il entend célébrer tant les différences que les similitudes culturelles et vise à développer un sentiment profond d'identité européenne commune. L'édition 2008 du «London Festival of Europe», devenu un événement annuel inscrit au calendrier culturel londonien, présente un programme encore plus étoffé et aura lieu au mois de mars.

 

TROISIÈME PRIX

La 1st High School of Byron (Athènes)

Depuis 30 ans déjà (1979), la 1st High School of Byron cherche à d'informer ses étudiants sur l'Union européenne et à développer chez eux une identité européenne. Nos efforts consacrés aux activités liées à l'UE ont été renforcés après 1981, lorsque la Grèce est devenue membre de l'Union européenne et après 1996 afin de promouvoir encore davantage la compréhension mutuelle entre les peuples de différents pays européens, de développer une identité européenne commune et d'offrir des exemples concrets d'Européens qui vivent ensemble au sein d'une seule communauté.

Toutes ces activités ont conduit à l'introduction d'une matière tout à fait nouvelle dans notre programme - un cours sur les études européennes. C'est une avancée que le ministre grec de l'éducation doit encore réaliser au niveau national.
Voici certaines de nos activités en 2008:
i) Nous avons noué des contacts avec le Gymnasium n° 10 de Rzeszow (Pologne);
ii) Nous préparons un évènement intitulé «Le printemps de l'Europe», consacré aux questions liées au multiculturalisme, qui aura lieu en mars;
iii) Nous avons invité 22 étudiants de l'école Emmaüs College de Rotterdam (Pays-Bas) pour la quatrième fois consécutive pour célébrer avec nous la journée de l'Europe le 6 mai.

Grâce à l'ensemble de nos activités menées tout au long de ces années, nous sommes parvenus à sensibiliser quelques milliers de nos étudiants à l'Union européenne. Nous poursuivons nos efforts car nous pensons que la manière la plus efficace de relier les individus aux idées européennes passe par l'éducation. Nous gardons constamment à l'esprit ces paroles de Jacques Delors: «nous devrions apprendre à connaître, à agir, à vivre ensemble... et enfin à exister».

 .